1. préhistoire
  2. antiquité
  3. moyen âge
  4. temps modernes
  5. XIXe siècle
  6. XXe siècle

Saint Joseph charpentier Georges de La Tour (1593-1652)

Saint Joseph charpentier
zoom
Télécharger l'image  
  • Saint Joseph charpentiera
  • Le Souffleur à la lampe1
  • Le Songe de saint Joseph2
  • Le Nouveau-né3
  • La Femme à la puce4
  • La Madeleine à la veilleuse5
Saint Joseph charpentier
auteur(s) : Georges de La Tour (1593-1652)
dimension : 137 × 102 cm
matériaux : Huile sur toile
datation : Vers 1642
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Saint Joseph charpentier
Saint Joseph charpentier
auteur(s) : Georges de La Tour (1593-1652)
dimension : 137 × 102 cm
matériaux : Huile sur toile
datation : Vers 1642
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Le Souffleur à la lampe
Le Souffleur à la lampe
auteur(s) : Georges de La Tour (1593-1652)
dimension : 61 × 51 cm
matériaux : Huile sur toile
datation : Vers 1645-1650
lieu de conservation : Dijon, musée des Beaux-Arts
Le Songe de saint Joseph
Le Songe de saint Joseph
auteur(s) : Georges de La Tour (1593-1652)
dimension : 93 × 81 cm
matériaux : Huile sur toile
datation : Vers 1640-1645
lieu de conservation : Nantes, musée des Beaux-Arts
Le Nouveau-né
Le Nouveau-né
auteur(s) : Georges de La Tour (1593-1652)
dimension : 76 × 91 cm
matériaux : Huile sur toile
datation : Vers 1648
lieu de conservation : Rennes, musée des Beaux-Arts
La Femme à la puce
La Femme à la puce
auteur(s) : Georges de La Tour (1593-1652)
dimension : 120 × 90 cm
matériaux : Huile sur toile
datation : Vers 1638
lieu de conservation : Nancy, Musée historique lorrain
La Madeleine à la veilleuse
La Madeleine à la veilleuse
auteur(s) : Georges de La Tour (1593-1652)
dimension : 128 × 94 cm
matériaux : Huile sur toile
datation : Vers 1642-1644
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre

Saint Joseph, père adoptif de Jésus

Le tableau représente un enfant éclairant son père alors que ce dernier travaille la nuit dans son atelier sur une pièce de bois. Seul le titre, en nommant ce charpentier saint Joseph, père adoptif de Jésus, indique qu’il s’agit d’une œuvre religieuse. L’Église catholique considère que Jésus s’est incarné sur terre dans le sein de Marie, sa mère toujours vierge, grâce à une intervention divine, et qu’il est de ce fait à la fois homme et Dieu. Joseph, l’époux de Marie, est donc vénéré par les chrétiens, non comme le géniteur de Jésus, mais comme son père nourricier, le protecteur de ses jeunes années. L’échange de regards entre le vieil homme et l’enfant constitue le motif principal du tableau, dont il fait une allégorie de l’amour filial construit au-delà des liens du sang. Les yeux brillants et pleins de tendresse de Joseph témoignent de sa bienveillance à l’égard de Jésus. Son front plissé par l’inquiétude montre qu’il a conscience du destin qui attend son fils et des souffrances que celui-ci devra endurer une fois parvenu à l’âge adulte. La poutre dans laquelle il perce un trou fait clairement allusion à la croix sur laquelle Jésus sera plus tard supplicié.

Georges de La Tour, maître de la lumière

Dans l’histoire de la peinture occidentale, Georges de La Tour est reconnu pour le talent avec lequel il représente des scènes de nuit dont l’obscurité n’est percée que par la flamme d’une chandelle ou le foyer incandescent d’un tison [ image 1 ] . Souvent, la source lumineuse est en partie dissimulée au spectateur [ image 2 ], cela afin d’accentuer la clarté qu’elle projette sur ce qui l’entoure. L’utilisation d’une palette de couleurs sombres, presque réduite ici aux tons de brun, renforce par contraste l’effet recherché. Dans Saint Joseph charpentier, l’éclat surnaturel qui irradie du visage de Jésus met en évidence sa nature divine et son rôle de guide. D’un autre côté, la manière dont la lumière de la flamme traverse la main de l’enfant, en faisant rougeoyer la chair translucide de ses doigts et en mettant en évidence ses ongles sales, rappelle qu’il n’en est pas moins homme. Ce sont ces effets de lumière, parfaitement maîtrisés, qui forcent l’admiration et font de Georges de La Tour l’un des artistes français les plus populaires à travers le monde, comme en témoigne l’œuvre du peintre chinois Yin Xin.

L’émotion au quotidien

Le Saint Joseph charpentier de Georges de La Tour est un tableau qui touche profondément en ce qu’il représente une scène de l’enfance et fait appel, au-delà de tout contexte religieux et culturel, à des émotions universelles. En l’habillant comme quelqu’un du peuple, en lui faisant manier les outils d’un travailleur manuel, le peintre insiste sur l’humilité de Joseph et permet à tous, même aux gens des milieux les plus simples, de s’identifier à lui et de le prendre pour modèle. Dans l’histoire de la religion catholique, cette œuvre s’inscrit à une époque où l’Église, dans le but de rapprocher les fidèles de Dieu, incite les peintres à produire des images qui suscitent l’empathie et contribuent à faire surgir le sacré dans la vie de tous les jours. Nombre d’œuvres de La Tour participent de cette mystique nouvelle, comme Le Nouveau-né [ image 3 ], qui représente Marie tenant Jésus bébé dans ses bras, mais aussi bien toute mère venant de mettre au monde un enfant. Chez La Tour, quotidien et religieux se côtoient et se répondent sur un même plan : une femme cherchant une puce dans son corsage [ image 4 ] est peinte à la même échelle et avec les mêmes moyens qu’une sainte plongée dans sa méditation [ image 5 ] .

Exposition "Dix chefs-d'oeuvre de la peinture française", Musée National de la Chine, Pékin, 12 avril - 15 juin 2014

Permalien : http://panoramadelart.com/SaintJosephcharpentier

Publié le 10/04/2014

haut de page

glossaire

Palette :
La palette est la petite planche sur laquelle l’artiste dispose et mélange ses couleurs. Le terme désigne aussi l’ensemble des couleurs qu’il choisit pour une œuvre.
haut de page

laisser un commentaire

Votre avis nous intéresse ! Posez-nous des questions, suggérez-nous des sites, des œuvres à étudier... partagez avec d’autres vos coups de cœur !




* mentions obligatoires. Aucune information personnelle ne sera publiée, réutilisée, ou communiquée à des tiers