1. préhistoire
  2. antiquité
  3. moyen âge
  4. temps modernes
  5. XIXe siècle
  6. XXe siècle

Couros de Paros

Couros de Paros
zoom
Télécharger l'image  
  • Couros de Parosa
  • Couros de Parosb
  • Couros de Parosc
  • Statuette d'homme1
  • Couros d'Anavyssos2
  • Corè3
  • Silène4
  • Scribe5
Couros de Paros
dimension : H. 1,03 m
matériaux : marbre de Paros
technique : sculpture
provenance : île de Paros, Grèce
datation : vers 540 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Couros de Paros
Couros de Paros
dimension : H. 1,03 m
matériaux : marbre de Paros
technique : sculpture
provenance : île de Paros, Grèce
datation : vers 540 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Couros de Paros
Couros de Paros
dimension : H. 1,03 m
matériaux : marbre de Paros
technique : sculpture
provenance : île de Paros, Grèce
datation : vers 540 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Couros de Paros
Couros de Paros
détail du visage
dimension : H. 1,03 m
matériaux : marbre de Paros
technique : sculpture
provenance : île de Paros, Grèce
datation : vers 540 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Statuette anonyme d'homme
Statuette d'homme
provenance : Egypte
datation : vers 2350 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Couros d'Anavyssos
Couros d'Anavyssos
provenance : Anavyssos, Grèce (région de l'Attique)
datation : vers 540 av. J.-C.
lieu de conservation : Athènes, musée national archéologique
Corè
Corè
datation : vers 540 av. J.-C.
lieu de conservation : Lyon, musée des Beaux-Arts
Silène
Silène
provenance : Thèbes, Grèce
datation : vers 530 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Scribe
Scribe
provenance : Thèbes, Grèce
datation : vers 500 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Que représentent les statues de jeunes hommes nus dans la statuaire grecque d’époque archaïque ? Un dieu ou un humain ?

La statue est incomplète. Elle a été trouvée dans le sanctuaire du dieu Asclépios (ou Esculape) dans l’île grecque de Paros. La statue est malheureusement cassée, le bras droit et les pieds n’ont pas été retrouvés [ image principale ].
Alors, comment était-elle ? Il faut imaginer qu’elle se dressait sur une base, un bloc rectangulaire, sur laquelle elle était fixée. Le bras droit avait la même position que le gauche, collé au corps, le poing serré. Les deux pieds étaient à plat, mais le gauche légèrement en avant.

Qui est représenté ?

Nous ne savons pas. Le nom du personnage représenté devait être sur la base, perdue.
Pourquoi dit-on un « couros » ? Le mot couros est un mot grec qui veut dire « jeune homme ». C’est un nom général qui a été choisi par les historiens de l’art pour désigner toutes les statues grecques représentant un homme jeune, nu, debout, la jambe gauche en avant, les bras le long du corps. Cette attitude est empruntée à l’Égypte [ image 1 ], sauf que la nudité de l’adulte y est exceptionnelle contrairement au monde grec.
Une statue de couros peut avoir différentes significations. C’est quelquefois la représentation d’un dieu. Mais c’est le plus souvent la représentation d’un mortel. Dans ce cas, la statue est soit une offrande faite dans un sanctuaire, soit une statue funéraire [ image 2 ], placée sur une tombe.

Pourquoi est-il représenté nu ?

Même si c’est un mortel qui est représenté, le couros n’est jamais un portrait ressemblant. Il est toujours jeune (il n’a pas de barbe) ; il a toujours un corps athlétique ; il est toujours nu. Que signifie cette nudité ? Un historien a dit « la nudité est un costume » ; on comprend grâce à elle que le personnage est au-dessus de la réalité ; il devient ainsi extraordinaire. Il est comme un dieu ou un héros.
La nudité est ainsi une façon d’affirmer sa valeur. Dans l’éducation des hommes grecs, l’entraînement physique est très important. Il faut être fort pour devenir un citoyen capable de défendre la cité. Les concours sportifs – dont les jeux Olympiques – organisés en l’honneur des dieux sont autant d’occasions de prouver des qualités exceptionnelles.
À la même époque il y a aussi des statues féminines. Mais la femme est représentée vêtue. On l’appelle une corè [ image 3 ], mot grec qui signifie « jeune fille ». Elle tient très souvent quelque chose à la main : une fleur, un fruit, un petit animal… C’est une offrande qu’elle fait à la divinité.

La sculpture est l’une des meilleures expressions de l’art grec

L’île grecque de Paros où a été retrouvée la statue était très célèbre pour son marbre. La statue est sculptée dans cette belle pierre à grain fin, et à l’origine, elle était peinte ; avec le temps, les couleurs ont malheureusement disparu.
Les épaules sont larges, les pectoraux sont développés. Mais le corps est très rigide ; il n’est pas animé par le mouvement que devrait lui donner l’attitude de la marche [ détail b ].
Le sculpteur a creusé la zone de la bouche en un franc sourire [ détail c ]. C’est un moyen pour lui de donner plus de rondeur et d’expression au visage.

Toutes les sculptures grecques archaïques ne sont pas en marbre. Elles peuvent être en bronze qui est un matériau beaucoup plus luxueux. Au VIe siècle av. J.-C., les sculpteurs l’utilisent pour fabriquer des statuettes dans lesquelles ils s’exercent à la représentation du mouvement [ image 4 ]. Mais le matériau le moins cher et le plus facile à travailler est l’argile. C’est celui dont on se sert notamment pour modeler des figurines représentant des activités de la vie quotidienne [ image 5 ].

La figure du couros est un type majeur de la sculpture grecque à la période archaïque.

Hélène Bordier

Permalien : http://panoramadelart.com/couros-de-paros

Publié le 27/08/2011

haut de page

ressources internet

  1. Un repère dans l’histoire de la sculpture
    http://www.histoiredesarts.culture.fr/reperes/sculpture
  2. L’art grec archaïque au Louvre
    http://www.louvre.fr/llv/oeuvres/oeuvres_choisies.jsp?FOLDER%3C%3Efolder_id=2534
  3. La sculpture grecque. Les Grecs à la conquête du corps : un parcours dans les collections du musée du Louvre
    http://www.louvre.fr/routes/la-sculpture-grecque
  4. L’art grec au Metropolitan Museum of Art de New York
    http://www.metmuseum.org/works_of_art/collection_database/listview.aspx?page=1&s
  5. Voir aussi le site Histoiredesarts.culture.fr

Si vous connaissez des ressources intéressantes, partagez-les en nous envoyant un commentaire !

glossaire

Asclépios :
Fils d’Apollon et d’une mortelle, Asclépios (Esculape pour les Romains) est un demi-dieu exerçant la médecine. Pour avoir ressuscité un mortel, il est foudroyé par Zeus. Divinisé et vénéré à Épidaure, il devient un dieu sauveur et protecteur de la santé.
Bronze :
Alliage de cuivre (au moins 75 %) et le plus souvent d’étain. 
Cité :
Dans la Grèce antique, le terme désigne une communauté politique autonome comprenant un espace urbain et les territoires qui l’entourent.
Héros :
Dans la Grèce antique, personnage le plus souvent issu de l’union d’une divinité et d’un mortel auquel on prête des aventures exceptionnelles. Associé à la vie locale, un culte est rendu sur son tombeau.
Mortel :
Par opposition aux dieux, les êtres humains sont mortels.
Période archaïque :
Période qui s’étend de 620 à 480 av. J.-C. et qui connaît un grand développement artistique dans le monde grec, avec l’apparition de l’architecture de pierre et de son décor sculpté, l’essor de la grande statuaire de marbre et l’apogée de la céramique peinte, d’abord à figures noires, puis à figures rouges.
Statue :
Sculpture en trois dimensions réalisée dans différents types de matériaux (pierre, bois, métal, terre).
haut de page

laisser un commentaire

Votre avis nous intéresse ! Posez-nous des questions, suggérez-nous des sites, des œuvres à étudier... partagez avec d’autres vos coups de cœur !




* mentions obligatoires. Aucune information personnelle ne sera publiée, réutilisée, ou communiquée à des tiers