1. préhistoire
  2. antiquité
  3. moyen âge
  4. temps modernes
  5. XIXe siècle
  6. XXe siècle

Cratère à volutes Vase François Clitias (peintre), Ergotimos (potier)

  • Cratère à volutesA
  • Cratère en bronze du trésor de Vix conservé au musée de Châtillon-sur-Seine1
  • Dinos attique à figures noires et son pied2
  • Exaleiptron tripode à figures noires3
Cratère à volutes
Vase François
auteur(s) : Clitias (peintre), Ergotimos (potier)
dimension : H. 66 cm ; D. 57 cm
matériaux : argile, peinture
technique : céramique à figures noires
provenance : Italie, Chiusi
datation : vers 570 av. J.-C.
lieu de conservation : Italie, Florence, musée archéologique national
Cratère à volutes
Vase François
auteur(s) : Clitias (peintre), Ergotimos (potier)
dimension : H. 66 cm ; D. 57 cm
matériaux : argile, peinture
technique : céramique à figures noires
provenance : Italie, Chiusi
datation : vers 570 av. J.-C.
lieu de conservation : Italie, Florence, musée archéologique national
Cratère en bronze du trésor de Vix conservé au musée de Châtillon-sur-Seine
Vase de Vix
auteur(s) : Emmanuel-Louis Mas (1891 – après 1956)
matériaux : négatif monochrome
technique : photographie
datation : XXe siècle
lieu de conservation : Charenton-le-Pont, médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine
Dinos attique à figures noires et son pied
Registres d’animaux et motifs décoratifs
auteur(s) : Attribué au peintre de la Gorgone (VIe siècle av. J.-C.)
dimension : H. 93 cm
matériaux : argile, peinture
technique : céramique à figures noires
provenance : Etrurie
datation : vers 580 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Exaleiptron tripode à figures noires
Pyxis du peintre C
auteur(s) : Peintre C (VIe siècle av. J.-C.)
dimension : H. 14 cm ; D. 24 cm
matériaux : argile, peinture
technique : céramique à figures noires
provenance : Grèce, Thèbes
datation : vers 570-560 av. J.-C.
lieu de conservation : Paris, musée du Louvre
Comment les personnages d’Achille et Thésée peuvent-ils illustrer les valeurs aristocratiques ?

Ce vase grec a été découvert en 1844-45 à Chiusi, en Étrurie, par Alessandro François, dont il porte désormais le nom. Tant par ses qualités stylistiques que par le répertoire iconographique qu’il présente, le Vase François image principale, aujourd’hui conservé au musée archéologique national de Florence, est l’un des monuments les plus remarquables que nous ait légué l’art grec archaïque.

Un chef-d’œuvre prestigieux de la céramique grecque antique

Ce cratère à volutes en céramique reproduit une forme fréquemment fabriquée en bronze image 1. Il porte la double signature de ses auteurs, Ergotimos, le potier, et Clitias, le peintre. Tous deux travaillent à Athènes, au sein d’un atelier qui utilise la technique de la céramique à figures noires pour développer un décor consacré à la représentation des mythes.

La forme conçue par le potier se prête à une composition très structurée; le peintre fait quant à lui alterner, en six registres superposés, de longues frises et de petits tableaux indépendants. Une foule de 270 figures, humaines et animales, se presse sur la surface du vase ; 130 inscriptions permettent d’identifier les scènes et les personnages. Comme ses contemporains image 2, Clitias emprunte quelques motifs à l’iconographie proche-orientale : des sphinges, des griffons, des combats d’animaux. Le peintre se détache toutefois de ce répertoire orientalisant et privilégie la représentation du mythe et de l’épopée grecs. Son style est extrêmement précis : les contours de ses personnages, les détails de leur anatomie et de leurs vêtements sont subtilement incisés dans l’argile. Il utilise les rehauts blancs avec minutie. Il joue savamment du contraste entre la composition d’ensemble et l’animation des détails.

D’autres peintres d’Athènes se lancent alors dans des recherches semblables image 3. C’est grâce à eux que la céramique attique à figures noires connaîtra son apogée dans la seconde moitié du VIe siècle av. J.-C.

Un extraordinaire album de représentations mythologiques

Le Vase François a quelquefois été qualifié de « bande dessinée à la grecque », tant l’accumulation de scènes mythologiques frappe le spectateur. Le programme iconographique est centré sur les figures d’Achille, le héros homérique, et de Thésée, le héros athénien.

La frise principale illustre les noces de Thétis et Pélée, les parents d’Achille image principale. Un défilé de chars, accompagnés de très nombreux personnages, occupe la partie centrale de la scène. Malgré les lacunes et grâce aux inscriptions, on y reconnaît les dieux de l’Olympe, notamment Zeus et Héra, Athéna, Hermès, mais aussi des divinités secondaires, comme les Muses. Le long cortège se dirige vers la droite, où il est accueilli par Pélée, accompagné de son ami, le Centaure Chiron. Assise dans un petit édifice, Thétis tient un pan de son manteau, marquant ainsi sa qualité de nouvelle épousée.

Pélée est aussi l’un des protagonistes de la chasse au sanglier de Calydon, à laquelle il participe avec Méléagre et Atalante, une scène représentée sur le col du vase.

Sur les anses, l’un des tableaux les plus remarquables du cratère est celui qui figure Ajax ployant sous le poids du cadavre d’Achille, tué par Pâris devant les murs de Troie. Cette image pathétique deviendra l’image de « la belle mort », la promesse de l’héroïsation due au guerrier prêt à donner sa vie pour défendre la cité.

Clitias représente aussi le héros athénien Thésée. De retour de Crète, où il a tué le Minotaure, il aborde à Délos. Jouant de la lyre, il entraîne les jeunes Athéniens qu’il a sauvés dans une danse joyeuse et animée.

C’est Thésée que l’on retrouve également dans la centauromachie, combattant les Centaures qui se sont enivrés au mariage de son ami Pirithoos.

Au-delà des images, une idéologie ?

Un dieu est représenté deux fois sur le Vase François ; il s’agit de Dionysos, le dieu du vin. Il nous met directement en relation avec la fonction du vase. En effet, le cratère était le récipient dans lequel étaient mélangés le vin et l’eau pendant les banquets. Pour les Grecs de l’Antiquité, le banquet est une pratique associée au monde masculin.

À Athènes, à l’époque d’Ergotimos et Clitias, les familles les plus puissantes se réfèrent à des valeurs aristocratiques que véhiculent l’épopée et la poésie. Nous ne savons pas si le Vase François a été commandité, ou si Clitias a choisi lui-même les thèmes illustrés. Mais on peut penser qu’à travers les figures d’Achille et de Thésée, le peintre exalte des idées chères à la société athénienne : la jeunesse, la force athlétique, la compétition, le mariage sous l’égide des dieux et, enfin, la mort du héros.

Le Vase François est l’un des plus anciens vases d’Athènes exportés vers l’Étrurie. Les valeurs aristocratiques qu’il illustre sont partagées par les habitants de cette région, dans un contexte culturel différent. L’une des raisons du succès des vases attiques est certainement le goût des aristocrates étrusques pour des images dont ils font leur propre lecture. Entré en possession d’un aristocrate de Chiusi, le Vase François a sans doute été déposé dans la tombe de son propriétaire pour qu’au-delà de la mort, il continue à témoigner du prestige de ce dernier.

Hélène Bordier

Permalien : http://panoramadelart.com/vase-francois

Publié le 04/07/2016

haut de page

ressources internet

  1. Texte de Pindare décrivant les noces de Thétis et Pélée
    http://remacle.org/bloodwolf/poetes/pindare/isthmiques.htm
  2. Propositions de Louise-Marie L’Homme-Wéry sur la signification de l’iconographie du Vase François dans le contexte politique athénien du VIe siècle av. J.-C.
    http://kernos.revues.org/459
  3. Le navire de Thésée, témoignage de la marine antique
    http://www.marine-antique.net/Le-vase-Francois-284
  4. Biographie d’Alessandro François, inventeur du cratère (en anglais)
    http://www.dictionaryofarthistorians.org/francoisa.htm
  5. Initiation à la céramique grecque antique
    http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p6_205471/la-ceramique-grecque-6eme
  6. Voir aussi le site Histoiredesarts.culture.fr

Si vous connaissez des ressources intéressantes, partagez-les en nous envoyant un commentaire !

glossaire

Athéna :
Déesse grecque, fille de Zeus, patronne d’Athènes. C’est la déesse de la Sagesse et de la Guerre. Son attribut est la chouette. Elle est vénérée à Rome sous le nom de Minerve.
Cratère :
Le cratère est le vase dans lequel les Grecs de l’Antiquité mélangent le vin et l’eau lors du banquet. C’est un vase largement ouvert qui comporte deux anses. On différencie plusieurs types de cratères.
Le cratère en calice présente une large vasque ouverte comme un calice. Le cratère à volutes doit son nom à la forme de ses anses s’enroulant en volutes au-dessus de la bordure du vase. Le cratère à colonnettes a deux anses plates soutenues par des étais évoquant la forme de petites colonnes.
Dionysos :
Dieu de la mythologie grecque, associé à la vigne et au vin, ainsi qu’au théâtre. Il est vénéré sous le nom de Bacchus par les Romains.
Étrusques :
Les Étrusques vivaient en Italie centrale et dans la plaine du Pô entre le VIIIe et le Ier siècle av. J.-C. Ils sont à l’origine de la première et de la plus importante civilisation de la péninsule italique.
Figures noires :
Technique de décor de la céramique grecque, inventée à Corinthe et utilisée entre la fin du VIIIe siècle et le début du Ve siècle av. J.-C. Les figures et motifs décoratifs apparaissent en noir sur le fond du vase qui reste de la couleur de l’argile. Les détails sont incisés. Il peut y avoir des rehauts de couleur.
Héros :
Dans la Grèce antique, personnage le plus souvent issu de l’union d’une divinité et d’un mortel auquel on prête des aventures exceptionnelles. Associé à la vie locale, un culte est rendu sur son tombeau.
Muses :
Dans la mythologie gréco-romaine, les Muses sont des divinités, au nombre de neuf, qui protègent les arts.
Olympe :
Dans la mythologie grecque, montagne où demeurent les dieux.
Période archaïque :
Période qui s’étend de 620 à 480 av. J.-C. et qui connaît un grand développement artistique dans le monde grec, avec l’apparition de l’architecture de pierre et de son décor sculpté, l’essor de la grande statuaire de marbre et l’apogée de la céramique peinte, d’abord à figures noires, puis à figures rouges.
Sphinge :
(ou sphinx) Figure de la mythologie grecque, représentée comme une femme ailée à corps de lionne. À Thèbes, le héros Œdipe fut le seul à résoudre l’énigme qu’elle posait aux passants et elle se tua. Elle est liée au monde des morts et considérée comme une gardienne de la tombe.
haut de page

laisser un commentaire

Votre avis nous intéresse ! Posez-nous des questions, suggérez-nous des sites, des œuvres à étudier... partagez avec d’autres vos coups de cœur !




* mentions obligatoires. Aucune information personnelle ne sera publiée, réutilisée, ou communiquée à des tiers

  • ajouter aux favoris
  • rss
  • imprimer
sur le même thème
à la même époque