Celtibère | Panorama de l'art

  1. préhistoire
  2. antiquité
  3. moyen âge
  4. temps modernes
  5. XIXe siècle
  6. XXe siècle

Celtibère

Culture celtique (indo-européenne) rassemblant plusieurs peuples, installés dans le Centre et l’Ouest de la péninsule Ibérique depuis au moins la fin de l’âge du Bronze (1500-1200 av. J.-C.), très imprégnée de culture ibérique (non indo-européenne). Elle s’affirme pendant le second âge du Fer au Ve siècle av. J.-C., son apogée se situant vers le IIIe-IIe siècle av. J.-C. et disparaît avec la romanisation, au Ier siècle av. J.-C. Toujours sujette à hypothèses quant à l’origine de sa langue et les caractéristiques de son métissage indo-européen/ibère, la culture celtibère semble plus proche de la culture ibère que des cultures celtiques contemporaines de Gaule, par exemple. Toutefois, les dieux du panthéon celtique, tels que Lug, le dieu de la lumière, y sont présents, ainsi que le bestiaire symbolique. À cette époque, les Celtes ne sont pas en contact direct avec le monde grec, mais les échanges commerciaux sont déjà intenses entre le Nord de l’Europe et la Méditerranée. C’est l’époque des chefferies et des riches tombes à tumulus, telles celles de la Dame de Vix (Côte-d’Or) et du prince de Hochdorf (Sarre, Allemagne). Caractérisées par la présence d’un char à quatre roues, ces tombes témoignent de l’adoption par les Celtes des pratiques du banquet funéraire méditerranéen, notamment par la présence de services à boisson très luxueux. Cette époque voit l’émergence d’une élite guerrière, ainsi que de grands mouvements migratoires de populations celtiques en Europe. Le monde gréco-latin entre alors en contact direct avec les peuples celtiques.
  • Char miniature de Mérida