L’Annonciation, Fra Angelico

L’Annonciation

Auteur

Dimensions

H. 38,5 cm ; L. 37 cm

Provenance

Italie, Florence, basilique della Santissima Annunziata

Technique

peinture

Matériaux

Tempera sur bois

Datation

1450-1452

Lieu de conservation

Italie, Florence, Musée de San Marco

En quoi ce panneau peint est-il une œuvre de transition entre gothique et Renaissance ?

Guido Di Pietro, plus connu par ses surnoms de Fra Angelico, l'Angelico, Il Beato ou encore le Peintre des Anges, est un artiste et un moine italien. Dominicain, il a fait vœu d'obéissance et de pauvreté.

Fra Angelico est connu pour ses œuvres d'une profonde spiritualité, mêlant les canons de l'art gothique et les nouvelles formes artistiques de la Renaissance florentine alors débutante. Ce panneau sur bois représentant une Annonciation image principale témoigne bien de cette relation que le peintre établit entre ancien et nouveau monde.

Une scène biblique

La scène représentée se déroule dans une architecture nouvelle, de type Renaissance.

Au centre de la composition, les deux personnages sacrés, aux profils découpés, se font face. La Vierge image c est représentée auréolée et vêtue d'une robe rouge et d'un manteau bleu, conformément à la tradition. L'archange Gabriel image b, aux grandes ailes colorées, s'adresse à elle pour lui annoncer la naissance prochaine du Christ il pointe l'index de la main gauche vers le ciel, soulignant l'interférence divine dont l'Esprit Saint est manifesté par la colombe image d.

De part et d'autre, l'alignement vertical et symétrique des colonnes, qui se poursuit dans la répétition du motif des arbres, crée un effet de profondeur et de perspective. Entre la tradition du monde gothique et l'innovation de la Renaissance, cette peinture de transition est caractéristique de l'œuvre de Fra Angelico.

L'armoire des ex-voto d'argent

Cette peinture sur bois fait partie d'un ensemble vraisemblablement commandé par Pierre Ier de Médicis (1416-1469) pour orner les panneaux formant portes et volets de l'armoire des ex-voto d'argent, également connue sous le nom d'armoire des vases sacrés.

Celle-ci, destinée à la basilique della Santissima Annunziata de Florence, renfermait des offrandes précieuses faites à la fresque miraculeuse de l'Annonciation , objet de pèlerinage. L'armoire devait être portée pendant les processions.

Les différents panneaux, consacrés à des épisodes de la vie du Christ, sont entièrement conçus par Fra Angelico. Ce travail a nécessité la participation de certains de ses élèves.

La jeunesse du Christ

Cette commande intègre la représentation de neuf épisodes de l'enfance du Christ, trois de sa vie adulte, vingt de la Passion, un du Jugement dernier et deux scènes de l'Ancien Testament : la Vision d'Ézéchiel (qui montre une roue avec les quatre évangélistes, inscrite dans une autre roue avec les douze prophètes) et l'Arbre de Jessé (montrant des phylactères fixés sur un candélabre à sept branches).

Cette interprétation des textes bibliques, l'Ancien Testament comme annonce du Nouveau Testament, est en vogue depuis le Moyen Âge. Dans le panneau de la jeunesse du Christ, dont les neuf scènes sont toutes attribuées avec certitude à Fra Angelico, L'Annonciation image 1 figure dans le registre supérieur, encadrée par la Vision d'Ézéchiel (à gauche) et par la Nativité (à droite). Ainsi, Ancien et Nouveau Testament sont parfaitement liés, de même que tradition et renouveau, à l'image du style du peintre.

Fra Angelico : la carrière d'un artiste moine

Les débuts de la carrière de Fra Angelico sont mal connus. De son enfance, on ne sait quasiment rien il naît sans doute dans une famille de paysans aisés. En 1417, il entre au couvent San Domenico de Fiesole et y crée avec son frère un atelier d'enluminures. C'est dans les années 1430-1440 que l'œuvre de Fra Angelico connaît un véritable épanouissement à Florence puis à Rome, encouragée par les commandes des Médicis et des papes. L'artiste réalise de nombreux retables, particulièrement les fresques du couvent San Marco de Florence.

Les peintures de Fra Angelico sont toutes empreintes d'une profonde spiritualité proche de celle du monde médiéval. Si elles adoptent quelques caractéristiques des peintures de la Renaissance, celles-ci s'éloignent cependant de l'œuvre du dominicain par l'humanisme dont elles sont empreintes, cherchant à représenter l'individu et le réel.

Peintre de fresques

À partir de 1438, Cosme de Médicis (1389-1464) confie à Fra Angelico la décoration du couvent San Marco. Le bâtiment est alors en pleine restauration, sous la direction de l'architecte Michelozzo (1396-1472).

Entre 1438 et 1443, Fra Angelico réalise le décor à fresque des salles du couvent et des cellules des moines. Pour réaliser ce cycle monumental de presque cinquante fresques, il est secondé de quelques assistants.

Inspiré par Masaccio (1401-1428), grand artiste des débuts de la Renaissance, il utilise la lumière pour modeler les personnages et créer de la profondeur, comme dans le Baptême du Christ qu'il peint dans la cellule 24 image 2.

Cet ensemble constitue aujourd'hui l'un des chefs-d'œuvre de l'art occidental. L'Annonciation du corridor nord image 3 en devient l'œuvre la plus célèbre Fra Angelico reprend ce thème à maintes occasions dans sa carrière.

Le thème de l'Annonciation en Italie et dans les Flandres

Le culte de la Vierge Marie (dit culte marial) qui se développe au Moyen Âge et perdure à la Renaissance favorise la multiplication des commandes de tableaux représentants le thème de l'Annonciation.

Outre l'approche fondée sur la représentation plus exacte de la perspective et des volumes, prédominante en Italie, on trouve chez les peintres du Nord une attention particulière portée aux détails réalistes et à la lumière. Ainsi, dans L'Annonciation image 4 de Hans Memling (1465-1494), postérieure d'une quinzaine d'années à celles de Fra Angelico, la représentation intègre des éléments de la vie quotidienne contemporaine (décor intérieur, carrelage au sol, accessoires), tandis que l'attitude de la Vierge traduit davantage de réalisme face à la situation dans laquelle elle se trouve : sous l'effet de l'annonce, la jeune femme défaille et doit être soutenue.

Fra Angelico meurt à Rome en 1455. L'épure de son style aura une grande influence, notamment sur l'artiste français Maurice Denis. Celui-ci, en découvrant l'œuvre du Peintre des Anges, interroge la voie religieuse il se rend plusieurs fois à Fiesole et fait du peintre l'interprète de « la piété et la pureté chrétienne ». Dans L'Annonciation image 5 qu'il peint en 1913, il utilise pleinement le sens sacré de la lumière pour révéler le divin de la scène.

Béatifié par le pape Jean-Paul II en 1982, Fra Angelico devient le patron des artistes en 1984. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands peintres du Quattrocento florentin.

Véronique Duprat-Roumier

Permalien : https://panoramadelart.com/analyse/lannonciation-0

Publié le 22/09/2022

Ressources

« Fra Angelico en six œuvres » par le magazine Connaissance des arts

https://www.connaissancedesarts.com/musees/musee-des-offices/fra-angelico-en-6-chefs-doeuvre-11132817/

Fra Angelico à la galerie des Offices de Florence

https://www.virtualuffizi.com/fr/fra-angelico%2C-l%27artiste-saint.html

Le site du Museo di San Marco

https://museodisanmarco.blog/

Glossaire

Ex-voto : Objet offert à une divinité et placé dans un lieu de culte pour la remercier d’un bienfait ou en solliciter un.

Renaissance : Mouvement artistique né au XVe siècle en Italie et qui se diffuse dans le reste de l’Europe au XVIe siècle. Il repose sur la redécouverte, l’étude et la réinterprétation des textes, monuments et objets antiques. À la différence de la pensée médiévale qui donne à Dieu une place centrale, c'est l'homme qui est au cœur de la pensée de la Renaissance.   

Ancien et Nouveau Testament : Pour les chrétiens, les deux recueils constituant la Bible. Le Nouveau Testament, qui comporte notamment les quatre Évangiles, rapporte la vie et l’enseignement du Christ et de ses disciples.

Gothique : Style qui se développe à partir du milieu du XIIe siècle jusqu’au début du XVIe siècle dans l’Occident chrétien.

Perspective : Technique qui permet de représenter l’espace et les objets avec de la profondeur et des volumes sur une surface plane pour donner l’illusion de la troisième dimension.

Humanisme : Mouvement de la pensée qui se développe au cours de la Renaissance et qui met au cœur de ses valeurs la personne humaine, sa dignité et son épanouissement, accompagné d’un retour aux sources gréco-latines