Le Grand Palais | Panorama de l'art

  1. préhistoire
  2. antiquité
  3. moyen âge
  4. temps modernes
  5. XIXe siècle
  6. XXe siècle
  1. préhistoire
  2. antiquité
  3. moyen âge
  4. temps modernes
  5. XIXe siècle
  6. XXe siècle


Le Grand Palais

L’Harmonie triomphant de la Discorde Georges Récipon (1860-1920)
  • L’Harmonie triomphant de la Discorde	a
L’Harmonie triomphant de la Discorde
Les quadriges
auteur(s) : Georges Récipon (1860-1920)
dimension : 6 m x 6 m x 6m
matériaux : Cuivre - fer - lest
technique : Sculpture (repoussé)
provenance : Paris, Grand Palais (75008)
datation : 1898-1901
lieu de conservation : Paris, Grand Palais (75008)
L’Harmonie triomphant de la Discorde Georges Récipon (1860-1920)
L’Harmonie triomphant de la Discorde
Les quadriges
auteur(s) : Georges Récipon (1860-1920)
dimension : 6 m x 6 m x 6m
matériaux : Cuivre - fer - lest
technique : Sculpture (repoussé)
provenance : Paris, Grand Palais (75008)
datation : 1898-1901
lieu de conservation : Paris, Grand Palais (75008)
Retrouvez tous nos contenus sur la thématique du Grand Palais

Le Grand Palais est un monument de Paris situé dans un espace compris entre la Seine et l'avenue des Champs-Elysées, l'avenue Winston Churchill et l'avenue Franklin D. Roosevelt. Il a été édifié pour l' Exposition Universelle de 1900, en même temps que le Petit Palais et le pont Alexandre III. L'ensemble formait un nouveau quartier desservi par la ligne 1 du métro, elle aussi inaugurée à cette occasion.
 
À la veille de 1900, la France est la 2e puissance économique d’Europe et Paris, une destination culturelle incontournable. La capitale manque d’espaces d’exposition dignes de ses besoins : salons artistiques, expositions industrielles ou agricoles, spectacles hippiques. L’Exposition universelle donne l’opportunité de créer un lieu de prestige pouvant accueillir jusqu’à 12 000  visiteurs : le Grand Palais. Au-delà de son rôle dans la scénographie du quartier, le bâtiment doit être pérenne et multifonctions.
 
Un premier concours d’architecte est ouvert en 1895, un second l’année suivante: le cahier des charges est tel que le jury, présidé par le ministre du Commerce, n’arrive pas s’entendre sur un projet. Le temps passant, les travaux sont confiés à une équipe de trois architectes : Henri Deglane, Albert Louvet, Albert Thomas, chacun ayant la responsabilité d’une partie du monument: Deglane pour la grande nef, Louvet pour la partie centrale, Thomas pour celle sur l’avenue d’Antin. Charles Girault, architecte du Petit Palais, coordonne l’ensemble du chantier; il rend compte chaque semaine de son avancée à Joseph Bouvard, directeur des services d’architecture de l’exposition. Ce dernier relève de l’autorité d’Alfred Picard, commissaire général de l’Exposition universelle... et personnalité considérée par la presse comme la plus importante du moment.
 
Le chantier est exceptionnel, par son ampleur, les moyens mis en œuvre et les délais imposés : seulement trois ans de travaux de 1897 à 1900. Son histoire fait redécouvrir des entreprises ou des ateliers de la France entière et l’importance du transport fluvial dans l’économie nationale; c’est un témoignage vivant sur notre patrimoine industriel à l’aube du XXe siècle. Le contexte en fait un défi: Paris se prépare activement pour l’Exposition universelle de 1900. Le chantier devient l’emblème d’un pays qui va accueillir le monde entier. La presse suit et relate avec détails l’avancée des travaux; semaine après semaine, le récit devient une véritable opération de communication à destination des futurs visiteurs.
 
L’Exposition universelle est inaugurée le 14 avril 1900 par le président de la République Emile Loubet. Le Grand Palais n’ouvre au public que quinze jours plus tard, une fois les expositions des Beaux-Arts mises en place. En réponse au bâtiment, la fierté nationale l’emporte. Unanimement, pendant la durée de l’Exposition universelle, la presse rapporte l’émerveillement de chacun devant ce spectacle unique : le monde entier se trouve à Paris. Concernant le quartier du Grand Palais, un concert général de louanges célèbre la perspective sur les Invalides, les belles proportions des bâtiments, la majesté de la Nef et la « supériorité de l’art français ». 
 
Source : Extraits des dossiers pédagogiques sur le quartier et la construction du Grand Palais.
 

Des commentaires d'images

L’Harmonie triomphant de la Discorde, L’Immortalité devançant le Temps Les Quadriges
Georges Récipon (1860-1920)
Atelier de l'école de rééducation professionnelle du Grand Palais à Paris. 1918

Des dossiers pédagogiques

Téléchargez le dossier pédagogique sur le quartier du Grand Palais.

exposition universelle 1900       Cliquez ici

Téléchargez le dossier pédagogique sur les sculpteurs du Grand Palais

exposition universelle 1900       Cliquez ici

Téléchargez le dossier pédagogique sur la construction du Grand Palais

chantier Grand Palais       Cliquez ici

Téléchargez le dossier pédagogique sur la place du Grand Palais pendant la Première Guerre mondiale.

l'hôpital du Grand Palais 1915       Cliquez ici

Des vidéos

Panorama de l'art

Permalien : https://panoramadelart.com/focus-grand-palais

Publié le 07/05/2019

haut de page

glossaire

Exposition universelle :
Présentation publique durant laquelle des produits de l’art et de l’industrie du monde entier sont exposés. La première a eu lieu à Londres en 1851.
haut de page


laisser un commentaire

Votre avis nous intéresse ! Posez-nous des questions, suggérez-nous des sites, des œuvres à étudier... partagez avec d’autres vos coups de cœur !




* mentions obligatoires. Aucune information personnelle ne sera publiée, réutilisée, ou communiquée à des tiers


  • ajouter aux favoris
  • rss
  • imprimer
sur le même thème
à la même époque
mots clés